Le traumatisme de la naissance

Le nourrisson à la naissance, est « modelé » par son passage dans le bassin de sa mère. Chaque pression exercée sur son corps lors de ce passage va contribuer à son bon développement. Un accouchement trop long, un engagement dans le bassin qui dure trop longtemps, une césarienne, un positionnement particulier du bébé dans le ventre sa mère, l’utilisation de forceps, sont différents facteurs qui peuvent entraîner des troubles fonctionnels chez votre bébé. Ces troubles peuvent être divers et le plus souvent liés à des compressions au niveau du crâne du bébé.

Le crâne du nouveau-né est conçu pour permettre ce passage difficile grâce à sa structure malléable, les os du crâne n’étant pas encore complètement solidifiés ni soudés. Cela dit, la forte pression dont fait l’objet cette structure délicate souvent pendant de longues heures, entraîne une compression des os qui peut aboutir à une déformation de la tête. Cette situation normale peut cependant, si les os crâniens restent « déformés » et ne se remettent pas en place spontanément, empêcher la formation adéquate de la boîte crânienne et, par là, avoir un effet négatif sur le développement du cerveau ou sur des structures associées telles que les nerfs et les vaisseaux sanguins.

 

Le nourrisson


        Tout d’abord il convient d’insister sur le fait que l’Ostéopathie a recours à des techniques douces qui ne sont ni dangereuses ni nocives pour le bébé. Bien au contraire !

Beaucoup de troubles chez les nourrissons et les enfants trouvent leur origine avant, pendant et juste après l'accouchement. En effet, les tensions et les pressions exercées sont telles que l'enfant peut garder des traumatismes et des gênes dans le crâne et le corps. Ces tensions peuvent entraîner des difficultés d'allaitement, de l'irritabilité, des coliques, des ballonnements et flatulences, et un sommeil perturbé. Les tout petits peuvent souffrir de difficultés à se mouvoir et à jouer.

Afin de soulager ces inconforts, ils essaieront par exemple de s'asseoir, de ramper, de marcher à quatre pattes ou encore de marcher à un âge précoce. L'Ostéopathie peut apporter une amélioration significative dans tous ces cas. Le nourrisson peut présenter de nombreux signes physiques ou psychiques qui expriment cet état de tension.

Quand nous consulter :

  • Pleurs et irritabilité ;
  • Allaitement difficile, vomissements, régurgitations ;
  • Coliques, ballonnements, constipation ;
  • Sommeil perturbé ;
  • Asymétrie du crâne ;
  • Trouble du développement.


                En aucun cas l’ostéopathe ne remplacera la prise en charge par un spécialiste dont l’enfant aurait besoin.

 

L’enfant et l'adolescent

Beaucoup de motifs de consultation pour l’enfant et l’adolescent sont liés à la croissance et au développement de l'enfant. L'enfant peut par ailleurs présenter un comportement agité, avoir des problèmes de coordination et de développement corporel, de dyslexie et d'hyperactivité.

         Il peut développer facilement des infections chroniques des oreilles, otites séreuses, maux de tête, douleurs de croissance et maux d'estomac. Durant l'adolescence, le corps subit de nombreux changements posturaux et hormonaux. L'Ostéopathie permet d'ajuster le corps et la posture pour assurer au jeune une bonne forme physique et une bonne santé.

      Quand nous consulter :
  • traumatismes musculo-squelettiques
  • otites séreuses
  • sinusites, rhumes fréquents
  • accompagnement dans les traitements orthodontiques
  • troubles du comportement et difficultés d'apprentissage tels que manque de concentration, agitation, difficultés pour rester assis et hyperactivité
  • maux de tête, ou de dos
  • asthme.

 La prise en charge de l’enfant par un ostéopathe ne remplace en aucun cas le suivi médical par son pédiatre.